fbpx

Voicebot : nos astuces pour lancer votre projet d’agent conversationnel

Voicebot : nos astuces pour lancer votre projet d’agent conversationnel

Astuces pour bien cadrer le lancement d’un projet voicebot 

Parmi les agents conversationnels les plus répandus sur le marché, il y en a un qui séduit de plus en plus d’entreprises depuis quelques années : le voicebot. Véritable assistant vocal opérant à travers les objets connectés, il peut être un atout de taille pour soigner son expérience utilisateur et développer la satisfaction de ses clients. Aujourd’hui, découvrez nos astuces pour bien cadrer votre lancement d’un projet voicebot 

Rappel sur le voicebot 

Le voicebot est un programme qui utilise l’intelligence artificielle, pour interagir avec un utilisateur. Contrairement à un chatbot ou un messagingbot qui mènent des échanges par écrit, le voicebot réagit de façon vocale. La plupart du temps, on retrouve le voicebot dans des objets connectés, comme les enceintes Alexa ou Google Home, ou encore dans des smartphones (Siri de Apple) ou des applications et sites web.  

Il dispose d’un mode de fonctionnement bien particulier pour récolter les demandes utilisateurs, les traiter et apporter des réponses adaptées :  

  • Etape 1 : la réception de la demande. Il récupère le flux vocal au travers de l’objet connecté dans lequel il se trouve.  
  • Etape 2 : transcription des données. Le voicebot transforme la voix en texte pour pouvoir plus facilement l’analyser. 
  • Etape 3 : l’analyse. Le voicebot analyse les différents mots de la requête pour déceler l’intention du client. 
  • Etape 4 : les probabilités. Après son analyse il est en mesure de dresser un pourcentage de probabilité quant à son interprétation de la demande. Cela lui permet de savoir à combien de pourcent il est certain d’avoir compris la demande.  
  • Etape 5 : la réponse. Si le pourcentage est assez élevé, le voicebot apporte une réponse. Si le pourcentage est trop faible, il peut poser des questions complémentaires ou transmettre l’utilisateur à un conseiller.  

Pourquoi concevoir son voicebot ?  

Se lancer dans un projet de voicebot, ne doit pas être anodin. Les solutions que nous proposons chez Zaion, sont loin d’être des gadgets. La conception d’un agent conversationnel va vous permettre d’atteindre plus facilement certains objectifs stratégiques. Grâce à ce type de solution, vous pourrez améliorer l’UX de votre objet connecté ou autre produit. Vous pourrez également développer la satisfaction client, entraîner leur fidélisation et leur recommandation. En somme, cela vous permettra de développer votre image, votre notoriété et votre chiffre d’affaire.  

Les différentes étapes d’un projet de voicebot 

Vous souhaitez vous lancer dans un projet de voicebot ? Pour cela, vous allez devoir avancer consciencieusement et être bien accompagné sur la partie technique, notamment. Découvrez nos astuces pour bien vous organiser.  

Déterminer les différents cas d’usages 

Dans un premier temps, vous devez impérativement travailler sur les cas d’usages. Cela consiste à imaginer les différentes demandes que les utilisateurs pourront faire à votre voicebot. Plus celles-ci seront anticipées et travaillées, plus l’agent conversationnel sera en mesure d’apporter les bonnes réponses.  

Choisir un expert en agent conversationnel 

Concevoir un projet de voicebot n’est pas forcément facile pour tout le monde. Et pour cause, de nombreux aspects techniques et opérationnels doivent être pris en compte. Pour ne pas risquer de vous tromper ni perdre du temps, mieux vaut vous faire accompagner par un spécialiste des solutions d’IA comme Zaion 

Soigner la conception technique pour favoriser la compréhension 

La partie technique de votre voicebot est primordiale et nécessite une attention particulière. C’est grâce à elle que vous pourrez définir un pourcentage de compréhension. Dans cette phase, votre voicebot sera relié à votre système d’informations, pour trouver les réponses aux requêtes. Il faudra réaliser de nombreux tests pour vous assurer que votre voicebot est efficace.  

Personnaliser son voicebot 

Si cette étape n’est pas obligatoire, elle est fortement recommandée. Votre agent conversationnel doit être le reflet de votre marque, de votre entreprise. Tout comme votre logo, il doit être unique et reconnaissable. Pour cela, vous pouvez personnaliser votre voicebot : jingle de démarrage, effets sonores et bruitages en fonction des actions réalisées, voix du bot… De nombreux éléments peuvent être personnalisés.  

Lancer et analyser les premiers retours 

La phase de lancement est un moment stratégique, car elle vous permet de déceler les oublis, les bugs et les erreurs à corriger. Vous devez donc être réactif pour retravailler les points qui le nécessitent, dès qu’un retour vous est fait.  

Faire évoluer son voicebot au fil du temps 

En fonction des reporting mensuels et de l’analyse des demandes clients, vous pourrez faire évoluer votre voicebot. Le but ? Poursuivre le développement des conversations, améliorer les échanges, cibler certains problèmes récurrents…  

April Santé Prévoyance s’est appuyée sur Zaion pour concevoir et déployer un callbotEN SAVOIR PLUS
+
Testez la solution Zaion